Œuvre d'art public

Pièces et accessoires pour alléger la route et Hommage à un nid-de-poule

Claudine Cotton, Pièces et accessoires pour alléger la route, 2005
Claudine Cotton, Pièces et accessoires pour alléger la route, 2005
Emplacement:
Centre des services du ministère des transports deTrois-Rivières, 2775 boulevard des Récollets, Trois-Rivières, QC, Canada
Créateur(s) de l'œuvre: 
Cotton, Claudine
Text author(s): 
Cotton, Claudine
Année d'installation: 
2005
Description: 

À hauteur des premières marches d'un escalier, une sculpture en bronze représentant un « échassier » dont les pattes reposent sur deux bandes en métal fixées au sol. La première bande, courte et faiblement inclinée, reçoit la patte droite de l'animal. La seconde bande sur laquelle repose la patte gauche rejoint l'étage supérieur et passe à proximité d'un ensemble de lettres découpées dans le métal. Des mots sont disposés de façon à suggérer un « nid ». À l'intérieur du nid sont placés neuf porte-clés rectangulaires au sein desquels figure une inscription. Une troisième bande en métal prend naissance en dessous du « nid » et s'élève parallèlement à la deuxième en direction du plafond. Ces deux bandes sont parsemées d'ouvertures rectangulaires. Sept éléments rectangulaires évoquant des « fenêtres » sont fixés sur le mur à proximité duquel s'élèvent les bandes en métal.

Texte de l'oeuvre: 

Comme si j'avais ramassé quelques objets en bordure de ma route qui n'est simplement qu'un voyage. D'abord le nid, un échangeur. C'est-à-dire, le lieu de tous les départs où s'entassent et se soudent nos bagages. D'abord le nid, un échangeur. C'est-à-dire, le lieu de tous les retours où l'on revient portés par nos besoins de s'unir et de se souvenir. Ce lieu d'origine, nous le portons au centre, au cœur, car ses amalgames sont autant de fils d'attache que de désir de partir. Ensuite un oiseau de rivage, simple citoyen carburant à la vaillance. Monté sur ses échasses comme la structure aérienne d'un pont, c'est quand il se déploie qu'il prend son envergure, nous entraînant entre sol et ciel. Alors, au-dessus d'un fleuve, notre regard chevauche l'immensité de la lumière et tente d'en retenir les fragments de vent, d'art et d'eau. Lorsque, enfant, il m'arrivait de franchir un pont à bord d'une voiture, je m'amusais à saisir du regard, les fragments du paysage que semblait découper la structure géométrique des armatures des ponts. Restons toujours amusés et curieux afin de retenir en passant, des fragments de la vie qui n'est simplement qu'un voyage. C.C.

Inscriptions contenues à l'intérieur des porte-clés :

dans le bus / nous nous regardons / nous nous aimons / un peu plus / à chaque / nid de poule / le rire sera / nos premiers / et derniers baisers

Propriétaire(s): 
Ministère des transports de Trois-Rivières
Document(s): 

Elles nous encerclent : l’art public trifluvien 2006

Trois-Rivières (2006).  Elles nous encerclent : l’art public trifluvien 2006. <http://www.culture.v3r.net/doc_uploads/v3r/culture/documents/expositions-et-art-public/Brochure-Art-public.pdf>Trois-Rivières : Corporation de développement culturel de Trois-Rivière